Martin de Candre

Le savon le plus plébiscité par les membres du forum, ses qualités font l’unanimité ( Glisse, hydratation, facilité à monter la mousse, durée de vie…)

Fabriqué à l’ancienne, sans aucun adjuvant chimique (Sans Paraben, sans EDTA …)

Le site 

Site MDC

http://www.martin-de-candre.com/savonnerie-artisanale.html

Sans PARABENSans EDTASans Lyral copie


 

L’avis de G le 11 Mai 2012

Qu’un savon soit bon à l’usage ne suffit pas à en faire un excellent savon. De source connue, d’un point de vue « technique », il existe un panel de quelques savons qui se valent peu ou preu et dont la gamme de prix est similaire ( sauf Fitjar ). Parmi eux et que j’ai testés : Geo, Trueffit, Proraso, TOBS, Tabac, Fitjar.

La différence, pour moi, se fait ensuite sur le mode de fabrication et la qualité des ingrédients. C’est ce qui, pour moi, fait du MDC, un savon au-dessus du lot : un savon avec des qualités « techniques » comparables à ses concurrents, voire légèrement au-dessus pour certaines, mais un savon avec des points supplémentaires que n’ont pas tous les autres ( Fitjar compris pour le savon ) : fabrication artisanale, ingrédients pour l’essentiel naturels d’autres que certains n’ont pas comme simplicité d’utilisation ( Mitchell ). Donc, par excellence, je n’entends pas seulement l’aspect technique. Bien entendu, cela, hélas à un cout.

Me concernant, mais je peux me tromper, des critères d’appréciation courants d’un savon sont communément :

– hydratation
– protection
– capacité de ramollissement / préparation du poil,
– glisse
– hypoallergénie et / ou qualité composants
– qualité de la mousse ( densité / sèche ou pas vite / se monte facilement )
– facilité d’utilisation

Ce que je retrouve chez MDC à tous les niveaux. C’est pourquoi je le trouve globalement excellent.

Toutefois, je sais que la version originelle du MDC peut ne pas convenir à certaines peaux qui sont sujettes aux allergies. Sans doute l’utilisation de lavande, menthe, romarin dont on connait depuis longtemps pour certains les réactions irritantes ( cf aromathérapie ) n’y sont-elles pas étrangères, par exemple. C’est dans cette optique qu’une version sans parfum a été créée suite à une certaine demande, notamment via un membre de ce forum. Ensuite, le parfum peut ne pas plaire mais là c’est un paramètre difficilement objectivable et qui relève du seul goût de chacun à mon humble avis, donc subjectif. Le coup de la mousse qui sèche m’étonne car la plupart des gens qui l’utilisent ne l’ont jamais signalé de manière significative. Fais attention à ne pas mettre d’eau trop chaude, mais juste tiède avec lui. Perso, je lui mets 4 tours de blaireau écrasé sur le tarin et ça fait très bien comme cela. Si je n’avais pas cette manie débile de rincer mon blaireau entre chaque passe, je pourrai faire 3 passes avec.

MDC Nca000

 Photo de nca000

 

L’inconvénient majeur palpable, c’est son prix. C’est indéniable. Maintenant, il faut voir son format inhabituel ( 170 g pour le grand pot ) et sa durée d’utilisation tendancielle qui n’est pas très conventionnelle, même à proportion des autres formats existants. Le prix au gramme est conséquent, mais je ne trouve pas qu’il s’use plus vite que ses concurrents à quantité et fréquence d’utilisation comparables. Pourtant, il est mou et modelable à la main…Etrange, non ?

J’ai connu le savon à raser MDC il y a quasiment 4 ans et 1/2 via un forum concurrent du notre et aussi via un site d’un barbier notoire. A l’époque, le pot était aux alentours de 28 € sur le premier site Promarcan si je ne m’abuse ( de mémoire ). J’ai trouvé cela excessif comem vous mais j’ai tenté, quoique réticent et ayant attendu avant de me décider. Je carburais entre autres aux Geo et Trueffit que j’achetais sur sites anglais qui sont pourtant de très bons savons, il faut l’avouer. J’ai été surpris. Depuis, je l’ai adopté. Après, effectivement, lors d’une 3è passe, je ressens quelques picotements que je ne ressens avec aucun autre savon. Rien de grave, mais c’est le seul inconvénient que le lui trouve, hormi son prix.

MDC 001

photo de Jeanfy

 

Pour moi, il n’est clairement pas normal qu’un savon demande un « très grand métier » pour monter une mousse. Bientôt, faudra sortir de Ponts et Chaussées, de Centrale ou d’ENS / Cachan pour se raser. Que l’on foute son savon à l’envers pour faire sa mousse ou toutes autres zouaveries du genre What a Face – et je n’ai pas peur des mots – me laissent pantois. Même du Monsavon ou du Wilkinson se montent facilement, et à l’endroit, c’est quand même bizarre. Ce sont les mêmes savons que j’utilisais quand j’étais pubère et 3 poils au derche ( avec le blaireau offert par le papy ) donc je ne pense pas être trop débutant non plus.

Mitchell est un bon savon, oui, mais techniquement je le trouve en dessous des autres à cause de sa mousse ( que je parviens à monter sans trop de soucis en fait ) que je ne trouve pas à la hauteur : soit trop aérée, soit trop dense mais séchant rapidement. Je n’ai pas le monopole du bon goût. Ce n’est que mon avis et cela n’empêche personne de l’aimer non plus.

Je vois aussi 2 savons « bios » à travailler plus en profondeur après essais concluants : Institut Karité et Lepo qui pour moi sont de bons savons à creuser. Faut voir.

L’idéal serait pour moi un MDC avec l’odeur d’un Geo Rose ou Santal avec l’effet frais et apaisant du Proraso…un mouton à 5 pattes quoi… Rolling Eyes

l’avis de Dovocaine

Bon, je remonte ce topic et vais me flageller en direct et en streaming sous vos applaudissements.

Ma femme a eu la délicate attention de m’offrir un savon MDC pour mon anniversaire. (merci chérie)
Petit rappel qui a son importance: j’ai toujours clamé haut et fort que ce savon était bien trop cher. Fin du rappel.

Vous en conclurez que:
1) soit je suis un radin de première façon crabe violoniste avec les pinces loin des poches
2) soit j’ai un budget aussi serré qu’un capuccino italien
3) soit je suis un idiot du village qui ne sait pas fixer ses priorités

Moi je vote 3, mais je ne vous en voudrais pas de voter autre chose, du moment que vous le gardez pour vous. Vous êtes gentils.

Donc c’est là que je me flagelle: *chlac* *chlac* *flagnubladellllll* (il fait un bruit bizarre ce fouet)
Mea culpa. Mea maxi culpa cretinum dovocainae imbécillus maximus.
En fait, ce savon est un must. Ca tombe bien parce que vu la taille du pot….

Nan sans rire, c’est le meilleur savon que j’aie jamais testé sur la durée. Il est même au dessus de mes crèmes (sauf fitjar, égalité, fraternité, faites des bébés dans mon tiroir, ca donnerait un truc de fou)
Donc: ce savon tue. Dovo est une maxi ouiche lorraine. Ca devait être rendu public même si vous n’avez strictement rien appris dans ce post.
:elephant:


Ingredients 

Post dimy

Ils se targuent de fabriquer leur savon « à l’ancienne, sans aucun adjuvant chimique, selon le procédé marseillais d’autrefois »
(huiles végétales et saponification, donc ?).

Ingredient MDC
Voici la composition :

Martin de Candre « Original » :
stearic acid, aqua, coconut acid, potassium hydroxyde, glycerin, parfum.