Les Blaireaux

 

Par rem.44

En préambule, un grand merci à ghoz, membre de ce forum et gérant du site http://www.1barber.be/ ,
à qui j’ai honteusement piqué (avec son accord) une grande partie des informations de ce message : http://www.1barber.be/fr/choisir-son-materiel-de-rasage/choisir-son-blaireau.html
respect

Tous les blaireaux ne se valent pas : il existe différentes qualités pour composer la touffe de poils.
Quant au manche, la matière qui le compose, mais aussi la forme, et la taille vont aussi évidemment conditionner son prix.

1. Le manche

Les manches des blaireaux d’entrée de gamme sont souvent en matière synthétique, mais ce n’est pas forcément un aspect négatif.
Cela rend le blaireau plutôt léger, et ces « plastiques » sont généralement très résistants, faciles d’entretien, et proposés dans des formes et des couleurs variées, tout en restant bons marchés.
Les matières plus nobles utilisés pour les modèles plus luxueux sont, entre autres, le bois, parfois exotiques pour une meilleure résistance à l’humidité,
la corne, certains métaux (aluminium, étain, or, argent …), l’os, l’ivoire, la porcelaine, etc …
Les seules limites sont ici l’imagination des fabricants, et la fantaisie des utilisateurs.
Mais ne vous faîtes pas d’illusions, un manche de blaireau, quelle que soit sa composition, ne conditionne en rien la qualité et les performances de la brosse.

2. Le poil

La valeur d’un blaireau réside principalement dans les poils utilisés pour composer sa touffe.

A. Synthetique

Les blaireaux synthétiques ont des poils faits de nylon.
Les poils en nylon ont une moindre capacité à retenir l’eau, mais ils produisent tout de même une mousse de qualité.
Plus raides que les modèles “classsiques”, ils peuvent procurer une sensation de picottement sur la peau.
Ces types de blaireaux se retrouvent souvent dans les catégories de qualité moyenne.
Ils peuvent néammoins être conseillés aux personnes qui ne tiennent pas, pour des raisons éthiques ou philosophiques, à utiliser des matériaux d’origine animale (véganisme).

B. Poils d’animaux

Les poils peuvent parfois provenir de chevaux ou de porcs : « hog bristle » signifiant « soies de porc », en Anglais.
Généralement plus doux que les poils synthétiques, ces poils retiennent mieux l’eau, mais restent généralement un peu plus durs que les poils de blaireaux.
Ils nécessitent un rodage parfois plus long, pour acquérir de la douceur, et ont aussi tendance à se casser plus facilement.
On trouve le plus souvent des poils de porc (« hog » en anglais), de sanglier (« boar »), et de cheval (« horse »), tirés des poils de la crinière et de la queue.
Le blaireau de la marque Wilkinson, facilement disponible en grandes surfaces, est d’ailleurs en poils de sanglier, et constitue un bon modèle pour débuter.

Un post comparatif synthétique/poils de cheval

C. Poils de blaireaux

Le poil de blaireau est le matériaux sans nul autre pareil pour la fabrication de brosses de rasage.
Leurs capacités de rétention d’eau, le soyeux au contact de la peau et leur longévité sont sans comparaison par rapport aux autres matériaux synthétiques ou naturels.
Il existe plusieurs types de poils, de qualité différentes: Pure Badger, Best Badger, Super Badger, Silver-tip …
Et chacune de ces apellation peut être proposée en plusieurs « grades » : A pour le top, puis B et C.
Et pour finir de compliquer encore les choses, certaines marques s’afranchissent de ces termes, pour utiliser leurs propres dénominations :
C’est le cas de Plisson, par exemple, qui propose ses blaireaux en « Noir », »Gris », « Blanc européen » et Blanc des Hautes Montagnes ») .

1. Pure Badger

Le terme « Pure Badger » désigne généralement les brosses utilisant les poils de blaireaux du bas du ventre. Ce type de poils couvre environ 60 pourcent du corps d’un blaireau.
Ce poil varie fortement tant au niveau de la souplesse que du soyeux. Il est généralement foncé, mais peut varier du clair au noir, et est de couleur uniforme sur toute sa longueur.
Les poils sont plutôt drus, comparés aux catégories « Best » ou « Silvertip », du fait de leur diamètre plus important, et ils équipent les blaireaux d’entrée de gamme,
ainsi que ceux que l’on trouve en grandes surfaces (Wilkinson, la Maison du Barbier, etc ….) .

2. Best Badger

« Best Badger » est le terme qui décrit les blaireaux fait avec une qualité de poils plus fins et plus souples. Ils couvrent environ 25 pourcent du corps d’un blaireau.
Les poils sont plus longs et plus clairs que les « Pure Badger ».
Les blaireaux « Best Badger » sont généralement plus denses en poils que les « Pure Badger » et produisent une meilleur mousse.

3. Super Badger

Un blaireau « Super Badger » est plus cher qu’un « Best ou Pure Badger », car il est constitué de poils sélectionnés et triés. Ce genre de blaireau ne pique pas sur la peau !
Certains qualifient ces blaireaux de « silvertip » (reflets argents). Mais souvent, ce sont des poils de type « Pure badger » sélectionnés et blanchis aux extrémités afin de ressembler aux « silvertip ».

4. Silvertip Badger

Il s’agit de poils « Super Badger », mais spécialment sélectionnés .
Les blaireaux « Silvertip Badger » sont les plus chers et les plus rares, l’ extrémité des poils paraissant naturellement blanche.
Leurs capacité de rétention d’eau est telle, qu’un blaireau de type « Silvertip Badger » crée une mousse épaisse rapidement et facilement.

5. High Mountain White Silvertip

On trouve dans certaines marques une dernière catégorie, encore plus luxueuse, plus « exclusive » (et donc plus chère …) :
le Blanc des hautes montagnes, réputé encore plus doux et pourtant ferme et dense, et reservé aux pièces d’exception.

3. La taille

Lors du choix de votre blaireau, faites attention à la taille de sa touffe : les grandes marques en proposent souvent plusieurs pour le même modèle.
De même que la « largeur », la longueur des poils peut varier, comme le montrent cette comparaison entre deux touffes de taille 24 mm .

La plus courte, à droite, est appelée « short loft ».

Enfin, la forme de la touffe, plus ou moins « ouverte », ainsi que sa densité sont des critères à prendre en compte pour bénéficier d’un effet « massant » plus ou moins prononcé.
L’image ci-dessous résume les dimensions les plus répandues :

4. La forme

Les touffes de blaireaux peuvent avoir différentes formes, plus ou moins évasées et proéminentes.
On rencontre souvent ce choix lorsque l’on achète des touffes sans manche, pour les monter soi-même.

La forme « ampoule » (« bulb) est la plus courante :

Vient ensuite la forme en éventail (« fan »), dont la tête est moins arrondie :

On trouve aussi, bien que plus rarement, des touffes plates (« flat ») :

5. L’ entretien

A l’issue du rasage, bien rincer le blaireau, à l’eau chaude sous le robinet, pour éliminer les restes de mousse, éventuellement en pressant la touffe à sa base.
Puis bien l’essorer, en le secouant vigoureusement, et frotter doucement la touffe, sans la tordre, sur une serviette sèche.
Le blaireau se range indifféremment la tête en bas, retenu par son support (souvent laid …), ou posé debout sur son manche, tête en haut, mais toujours dans un endroit aéré,
pour favoriser son séchage.
A l’usage, un blaireau s’encrasse, accumule les résidus de mousse, souvent à la base de la touffe, et s’entartre, réduisant ainsi sa capacité à retenir l’eau.
Certains savons, ou certaines crèmes encrassent d’ailleurs plus que d’autres .la montée de la moussse devient alors plus difficile, et le poil est terne, blanchi par le calcaire et les traces de savon.
Pour le nettoyer, faites le tremper une à deux heures dans un mélange à 50% de vinaigre blanc et d’eau bien chaude, de préférence non calcaire (eau filtrée, ou de source).
N’hésitez pas à le secouer au dessus du lavabo, et à le replonger dans votre mixture, en l’écrasant légèrement dans le fond du récipient, pour bien le gorger d’eau vinaigrée.
A l’issue de ce petit bain, rincez le à l’eau chaude, pour évacuer les dernières traces, directement sous le robinet.
Et pour lui redonner de la douceur, et éliminer cette odeur de vinaigre, un (ou deux) bon(s) shampooing(s) doux pour les cheveux : je suis sûr que vous avez ça dans votre salle de bains.
Une fois ce petit truc connu, je suis persuadé que vous ne pourrez plus vous retenir de le faire une fois par mois ….

6. Alors, finalement, quoi choisir ?

Pour débuter, une entrée de gamme suffit largement : on trouve, en grandes surfaces, des blaireaux tout simples, de qualité correcte.
C’est le cas du Wilkinson, en poils de sanglier, qui coûte une dizaine d’euros, ou de la marque “la Maison du Barbier”.
D’autres marques, comme Mühle, ou Omega, proposent des modèles simples, et dans les mêmes prix, pour se faire la main.
Avec le temps, l’envie d’accorder la qualité du rasoir avec celle du blaireau peut naître, et celà peut être alors l’occasion de s’offrir, ou de se faire offrir un joli modèle,
d’une grande marque réputée, voire un modèle original, unique, fabriqué par un artisan de talent, et monté de la touffe de votre choix.
Je vous liste quelques marques, et autres pistes de réflection : c’est loin d’être exhaustif, je vous laisse faire vos recherches,
sur les sites des marques comme sur ceux des boutiques en ligne; ça fait partie du plaisir !

Plisson
Mühle
Omega
Kent
Edwin Jagger
Simpson
Vullfix
Shavemac
Semogue
Vie-long
Thäter
The Art of Shaving
Joris
Pils
Trumper
Thiers-Issard

Un site pour trouver des touffes à monter soi-même :
The Golden Nib

Ainsi que quelques talentueux artisans-artistes membres du forum :
Les blaireaux de Shengouille.
Les blaireaux de Jean-Charles.
Les blaireaux de Jo.

Et quelques liens vers des sujets du forum, pour vous proposer quelques pistes de réflection :
Un comparatif soies de porc/cheval/synthétique
Quelques avis …
Un post traitant des blaireaux en poils de cheval

Et pour les plus bricoleurs, un tuto pour se fabriquer un blaireau avec une perceuse.

 


 Les plus grande marques de blaireaux A – Z

Par Joelski78

Art of Shaving [US]
http://www.theartofshaving.com/taos6/group.php?group=7&cat=2

Casswell Massey [US]

http://www.caswellmassey.com/jump.jsp?itemType=CATEGORY&itemID=95

Crabtree & Evelyn [US]

http://store.crabtree-evelyn.com/mens-grooming-shaving-tools.htmlEdwin Jagger [UK]
http://www.edwinjagger.com/gallery.phpKent [UK]
http://www.kentbrushes.com/shopdisplayproducts.asp?id=52&cat=Shaving+brushesMühle [DE]
https://www.muehle-shaving.com/shop

Omega [IT]
http://www.omegabrush.com/english/dabarba/elenco.php?macro=6

Plisson [FR]
http://www.rasageplisson.com/epages/161058.sf/fr_FR/?ObjectPath=/Shops/161058/Categories/%22Blaireaux%20Plisson%22

Rooney (unofficial) [US]
http://www.classicshaving.com/page/page/2053630.htm

Simpson (unofficial) [US]
http://www.emsplace.com/shaving/simpsons_shaving_brushes.aspx

Shavemac [DE]
http://www.shavemac.com/index.php?lang=en&area=men&sel=2&cat=3&product=44140

Vulfix [US]

http://www.vulfixoldoriginal.com/