F.A.Q

Quel est le matériel indispensable au rasage avec un coupe­ chou ?

Les éléments indispensables sont :

  • Bien entendu un coupe­-chou, si possible prêt à raser, dit « Shave ­Ready »
  • Un strop ou un paddle, le paddle étant conseillé pour les débutants.
  • Un blaireau.
  • Un savon ou une crème à raser.
  • Un après­-rasage, si possible sans alcool.

D’autres éléments peuvent être ajoutés, tel qu’un avant-­rasage, des huiles de rasages, une pierre d’alun ou un crayon hémostatique.

Quel est le meilleur et comment puis-­je choisir mon matériel ?

On ne peut pas dire que tel ou tel est meilleur, mais plutôt que tel ou tel est adapté à ce type de peau et de barbe.
Il existe toutefois des produits qui font l’unanimité par leur qualité.
Pour savoir lesquels choisir, le mieux reste de tester un maximum de ces produits tout en se fiant aux avis d’autres utilisateurs, tel que sur le Coupe-­Chou Club .

Quel taille de rasoir et de blaireau dois-je choisir ?

Cela varie en fonction de la personne, certains préfèrent de gros rasoirs et de gros blaireaux et vice­ versa. Chaque taille ayant ses avantages et inconvénients.
Il existe tout de même un type de coupe-­chou conseillé pour les débutants, la taille étant comprise entre un 5/8 et un 6/8 et une pointe ronde.

J’ai acheté un coupe-­choux neuf, mais le rasage est très désagréable.

Les coupe-­choux neufs sont très rarement prêts à raser. Avant de l’utiliser, il faut le rendre apte au rasage par un passage sur un cuir enduit d’une pâte d’affûtage, suivi d’un passage sur un cuir nu, sans quoi, des risques de s’infliger de graves blessures sont présents.
En effet, un rasoir mal affilé est plus dangereux qu’un rasoir correctement préparé, la plupart des utilisateurs compensant le manque d’affilage par un pression excessive sur le rasoir, provoquant ainsi des coupures et autres lésions à la peau.
Il ne faut donc pas hésiter à contacter une personne expérimentée pour parvenir à un bon résultat.

J’ai passé mon rasoir plusieurs fois sur le cuir, sans résultat.

Il peut y avoir plusieurs raisons à cela :
Le mouvement d’affilage d’un rasoir est une étape importante. Un mauvais mouvement peut endommager le tranchant du rasoir et le rendre inutilisable.
Il faut donc faire attention à effectuer un mouvement correct afin de rendre le rasoir apte à raser. Contacter une personne expérimentée afin qu’elle enseigne le mouvement est la meilleure solution. Certains rasoirs nécessitent un plus gros travail sur le cuir que d’autres, cela varie en fonction de chaque rasoir (dureté, composition, trempe et qualité de l’acier). Il faut donc persévérer et être patient. Le nombre de passages pouvant énormément varier.
Certains rasoirs récents peuvent également présenter des défauts survenus lors de la fabrication, rendant le rasoir inapte au rasage. Ne pas hésiter à demander conseils au membres du Coupe­Chou Club et dans le cas échéant, contacter le fabricant pour plus de détails.

Mon coupe-­chou est prêt, mais le rasage est toujours désagréable.

Plusieurs facteurs peuvent en être la cause :
La peau doit être bien tendu afin d’éviter que la peau ne forme un bourlet lors du passage de la lame et ainsi éviter des coupure et autre sensation désagréable dues au rasage.
Un savon inadapté au type de peau/barbe ou une mousse trop sèche, empêchant ainsi la lame de glisser correctement sur la peau.
Rajouter de l’eau dans la mousse ou changer de savon/crème peut s’avérer une bonne solution. Les crèmes peuvent être plus adaptées aux peaux sèches.
Une mauvaise préparation de la barbe avant le rasage peut rendre le rasage difficile. Ne pas hésiter à se raser après une douche et correctement masser la peau avec le blaireau.
Il est conseillé de se rincer le visage après chaque passage, la précédente couche de mousse pouvant laisser une légère pellicule collante, rendant le passage suivant difficile.
Certains rasoirs ne gardent pas aussi bien leur tranchant que d’autres, un passage sur le cuir nu entre chaque passe peut s’avérer utile.
Un problème de technique peut être également la cause. Vérifier l’angle du rasoir et s’assurer que celui­ci n’est pas trop ouvert par rapport à la peau. Ne pas hésiter à rapprocher le dos du rasoir vers le visage.

Combien de fois dois­-je passer mon rasoir sur le cuir enduit de pâte ?

Cela varie d’un rasoir à l’autre (dureté, composition, trempe et qualité de l’acier), mais un rasoir correctement entretenu avec le cuir nu ne nécessite pratiquement pas de passage (voir pas de passage du tout) sur un cuir enduit de pâte.

Combien de fois dois­ je passer mon coupe-chou sur une pierre ?

Un rasoir bien entretenu ne nécessite pas de passage à la pierre, celle­ci étant plutôt réservée à la restauration des lames dont le fil est en mauvais état (suite à des chocs accidentels, présence de dents, corrosion, morfil important, mauvais angle, …). Le passage à la pierre doit être analysé au cas par cas. Certains passent leur rasoirs à la pierre une fois par an, d’autre, jamais, cela peut dépendre de la qualité de l’entretien, tout comme la dureté, composition, trempe et qualité de l’acier. Dans tout les cas, les conseils d’une personne expérimentée est vivement recommandé.
Ne pas hésiter à demander conseils au membres du Coupe­ChouClub .