Coupe-Chou

Document créé par Elrond mis à jour par esspic

NOMENCLATURE du RASOIR DROIT ou COUPE CHOU

nomenclature

1.) LES TYPES DE NEZ

Même s’il existe de multiples variations on peut aisément classer les nez en 5 grandes catégories :

rond  barber  french

droit  spanish

2.) LES TYPES DE DOS

Les dos font l’objet de quelques variantes dans leur forme que ce soit dans leur longueur ou leur section.
Ils peuvent au même titre que les couteaux être travaillés, ciselés on parle de guillochage.
Certains sont gravés par exemple au nom du jour dans les semainiers.

dos

guilloche

curve

profil

3.) LES TYPES D’EVIDEMENT

Si les premières lames étaient pleines ou pas loin de l’être la modernisation des techniques de travail et notamment l’apparition des doubles meules à eau ont permis d’évider les lames de plus en plus.
Phénomène de mode ou réelle innovation, chacun y trouve ses avantages et ses inconvénients selon le type de barbe ou de peau.
Une autre façon de décrire l’évidement d’une lame consiste à définir le son produit lors de la coupe ou lors du passage au cuir, on parle de « chantant » voir de « sonnant » pour les lames les plus évidées.

Les évidements sont classiquement décrit comme suit :

evide

4.) LES TYPES D’EPAULEMENT

simple

double

less

5.) LES LARGEURS ou HUITIEMES

La largeur d’une lame de coupe chou s’exprime en huitième de pouce, 1 pouce étant égal à 2,54 cm.
Pour mesurer cette largeur la méthode est controversée, en effet selon les modèles et les fabricants la mesure semble prise parfois depuis le sommet du dos parfois depuis la partie la plus large du dos autrement dit celle en contact avec le cuir, celle qui définit l’angle de la lame.

Voici un tableau de correspondance huitième -> centimètres :

huit

6.) LES SOIES

La soie est l’endroit ou l’on retrouve le plus souvent les informations utiles à l’identification d’un rasoir, marque, logo, numéro de modèle, parfois date, nom et/ou adresse du coutelier.
La soie constitue également un bon terrain de jeu pour les couteliers qui ont su avec le temps modifier la forme pour des raisons pratiques (préhension améliorée) ou pour des raisons esthétiques et certainement marketing.

soie  crante

grelot  2courbe

helj  decale

7.) LES CHASSES

Il en existe autant qu’il existe de coupe-chou ou presque. Pour un aperçu des différents types de châsse voir :

Base de donnée des Châsses.pdf

Les matériaux utilisés :

– la corne
– l’os
– l’ivoire
– l’écaille
– la nacre = mother of pearl (MOP)
– le métal
– l’argent
– la celluloïd

- le rhodoïd
– la gutta percha
– la bakélite
– l’ébonite
– le plastique
– le caoutchouc vulcanisé
– le bois

8.) LES CROCHETS

Il est possible de dater approximativement un coupe chou en fonction de la taille de son crochet, les premières lames en étaient dépourvues puis le crochet a fait son apparition tout d’abord très court puis de plus en plus long jusqu’à atteindre la taille moyenne qu’on lui connait classiquement.
Son rôle principal est d’améliorer la prise en main du rasoir on y place généralement l’annulaire +/- l’auriculaire pendant le rasage.
Les crochets surdimensionnés aussi appelés Monkey Tail (Queue de Singe) sont anecdotiques, ils sont l’apanage d’un modèle de la marque De Pew’s appartenant à la maison Joseph Rodgers & son.

sans

court

cstd

monkey

9.) LES RIVETS

Les rivets sont au nombre d’un, deux ou trois selon si la châsse est monobloc, en deux parties collées ou avec un espaceur, et s’il existe ou non un rivet central dénommé « entretoise ».
Les matériaux utilisés pour les rivets les plus courants sont les suivants :
– Laiton
– Argent
– Cuivre

rivet

1- Tête (partie matée de l’axe)
2- Rondelles (ou enjoliveurs) parfois décoratives, elles peuvent être absentes sur les châsses en ivoire ou MOP notamment.
3- Châsse
4- Rondelles internes (ou washer) facultatives elles servent à éviter les frottements entre châsse et soie.
5- Lame
6- Axe

10.) LES ESPACEURS

L’espaceur comme son nom l’indique va servir à espacer suffisamment les deux parties de la châsse pour que la lame puisse se positionner librement entre elles lorsque le coupe-chou est fermé.

Le plus souvent l’espaceur est une petite pièce indépendante fine, plane ou de section légèrement biseautée, parfois l’espaceur est virtuel créé par un renflement sur chaque partie de la châsse.
Les chasses monobloc sont de facture récente et s’apparentent plus à un travail de style des restaurateurs et créateurs actuels.

Les matériaux le plus souvent utilisés sont :
– la corne
– l’os
– l’ivoire
– le plomb
– l’argent
– le plastique
– la nacre
– le bois pour les productions récentes

espaceur